Numericable s'intéresse à la fois à Alice et à la 4ème licence mobile de 3ème génération

Publié le par Ludo

Article extrait de latribune.fr

Bien que le fournisseur d'accès à Internet Alice n'ait pas été officiellement mis en vente par Telecom Italia, Patrick Drahi, le président d'Altice, actionnaire de Numericable a déclaré ce mercredi avoir déposé une offre. Il a aussi réaffirmé son intérêt pour la quatrième licence mobile de troisième génération (3G).

"Nous avons déposé une offre sur Alice", a indiqué ce mercredi [19/03/08] Patrick Drahi, président d'Altice, actionnaire du câblo-opérateur Numericable, en marge d'une conférence de presse. A en croire l'agence de presse Dow Jones et le quotidien Les Echos, Numericable ne serait pas le seul. Iliad et Neuf Cegetel auraient aussi déposé des offres auprès de la banque Calyon; des informations qu'ils n'ont ni confirmées, ni infirmées.

Ce qui est sûr, c'est que le dossier les intéresse. D'ailleurs, Xavier Niel, président et fondateur d'Iliad, maison mère de Free, a réaffirmé mercredi dernier qu'il regarderait le dossier, tout en soulignant que son groupe ne serait "peut-être pas le mieux disant", tandis que Jacques Veyrat, PDG de Neuf Cegetel (en cours de rachat par son actionnaire principal SFR) s'était également dit, la veille, intéressé. Bouygues Telecom, qui lancera à son tour une "Box" ADSL début 2009, a de son côté refusé de confirmer avoir renoncé à formuler une offre, comme l'indiquait la même source.

Le montant évoqué est supérieur à 800 millions d'euros, soit plus que la fourchette de 600 et 650 millions d'euros avancée auparavant par des analystes.

Mais pour l'heure, Telecom Italia n'a toujours pas officiellement annoncé la mise en vente d'Alice qui revendiquait 900.000 abonnés fin décembre.

Par ailleurs, Patrick Drahi a également réaffirmé l'intérêt de Numericable pour la quatrième licence de téléphonie mobile 3G après avoir renoncé à déposer un dossier lors du premier appel d'offres à l'été 2007. "Le problème n'est pas tellement l'étalement du prix de la licence", a observé de son côté Patrick Drahi. "Mais plus on attend, plus le marché de la téléphonie mobile se réduit", a-t-il ajouté, en soulignant aussi les difficultés physiques de l'installation des antennes 3G.

Unique candidat cet été, Iliad réclamait l'étalement du paiement des 619 millions d'euros dûs pour la licence. Cela avait alors été rejeté en octobre dernier. Depuis, le principe d'un paiement échelonné a été accepté et d'après des sources proches du dossier citées par l'agence Reuters, le décret d'application précisant les nouvelles modalités de la licence pourrait être publié dans les prochaines semaines, ouvrant la voie au lancement d'un nouvel appel d'offres.

Olivier Gerolami, directeur général de Numericable, a annoncé lors de la conférence de presse le lancement "progressif" en avril d'une offre de téléphonie mobile dans un premier temps pour ses abonnés avant d'être étendue à des prospects. Le câblo-opérateur avait signé l'été dernier un accord avec Bouygues Telecom lui permettrant de devenir opérateur mobile sur le réseau de ce dernier.

Là encore, Numericable n'est pas le seul. Neuf Cegetel et Iliad sont aussi sur les rangs.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article