Les abonnés de Noos haussent encore le ton

Publié le par Ludo

Article extrait du Figaro.fr

Les clients mécontents sont regroupés dans une multitude d'associations. Ils manifestent leur ras-le-bol et se soutiennent mutuellement.

 

C'EST devenu un rituel depuis quelques mois. Les abonnés, mécontents, à Numéricable-Noos vont déployer leurs banderoles. Aujourd'hui, à Paris, ils manifesteront devant la boutique située dans le XIXe arrondissement. En province, la fronde est bien plus forte. Elle gronde surtout dans l'ouest de la France. À Vitré, en Ille-et-Vilaine, un collectif intitulé « Les déçus du câble » a décidé de saisir les tribunaux. Deux plaintes ont été déposées par l'association, qui compte 400 adhérents. La première, le 2 février, à la gendarmerie de Vitré pour publicité mensongère, tromperie et abus de biens sociaux. La deuxième le 7 février dernier auprès des services de la répression des fraudes.


 

 

 

Le combat des « déçus » a commencé en janvier 2006. « Nous avons été privés de télévision pendant plus de dix jours sans parvenir à joindre quiconque chez Numéricable, se souvient Marcel Lacour, le président de l'association. Notre maire, Pierre Méhaignerie, n'a cessé d'être interpellé sur ce sujet. Le représentant de Numéricable à Nantes est venu sur place. Il a invoqué la vétusté du réseau. Des travaux ont été effectués. Il y a eu des améliorations, mais à quel prix ! », s'exclame ce conseiller en environnement devenu le porte-parole des excédés du câble.


La contestation a aussi gagné la Toile. Le site Internet Miséricable, né à Nantes en mai 2006, se contente pour l'instant de relayer les plaintes des usagers de Numéricable-Noos. « Nous avons surtout plaidé pour que le câblo-opérateur cesse de limiter les quotas d'échange de données sur Internet, raconte Nicolas Binvel, l'un des fondateurs de Misericable. Nous avons aussi constitué une base documentaire et une foire aux questions (FAQ) pour donner des conseils aux abonnés ».

 
Nombreux griefs

Les griefs des associations sont toujours les mêmes : un service clients défaillant et une hot line hors de prix, l'absence de communication entre les différents services... Les dirigeants de Numéricable avouent que la récente migration des serveurs informatiques n'a pas aplani les difficultés... Les animateurs de Misericable s'apprêtent à « fusionner » avec une association, SOS Internautes, pour doper leur force de frappe. Ensemble, ils pourraient à leur tour porter leurs doléances devant les tribunaux.

 

 

 

Face à cette avalanche de récriminations, la filiale du groupe Ypso exprime sa surprise : « Noos et Numéricable n'ont à ce jour connaissance d'aucun recours ou action intenté par M. Marcel Lacour ou son association à leur encontre, déclare le câblo-opérateur dans un communiqué. Cette situation est d'autant plus inacceptable que, outre le préjudice commercial considérable, elle porte atteinte à l'image et à la réputation des sociétés Numéricable et Noos qui examinent actuellement l'introduction d'une action visant à condamner les pratiques illicites de M. Lacour. »


Pour reconquérir les déçus du câble et avant de leur vendre de nouvelles offres commerciales, la société devra d'abord calmer les frondeurs.
 
Valérie Collet

 

Et j'espère qu'il y en aura d'autres à se lever contre ce mépris !!! Mais vu leur programme (cf article suivant) je pense que les mécontents ont encore de "beaux jours".

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article