Noos-Numéricâble fait la sourde oreille face aux abonnés

Publié le par Ludo

Article extrait du site Satmag

Alors que Noos-Numéricâble réfléchit au lancement d'une OPA sur la filiale de Free, Iliad, il est sans conteste utile de rappeler que beaucoup de clients sont actuellement encore très mécontents de Noos-Numéricâble.

Cinven, l'actionnaire majoritaire semble préférer dépenser des millions d'Euros sur des OPA plutôt que d'améliorer la qualité technique des services de ses réseaux. Il se positionne en victime face aux associations de consommateurs, et
attaque un militant socialiste pour un article jugé "diffamatoire" publié dans "Le Chardon", le bulletin du parti socialiste à Metz.

Alors que la bourse réagit très favorablemnt à ce type d'annonce, il est temps pour nous de rappeler la dure réalité des abonnés actuels de Noos-Numéricable (comme quoi, il n'y a pas que CanalSat ici ;-) )

Article paru dans Silicon.fr
Les victimes du câblo-opérateur Noos-Numéricâble, rebaptisé par ces derniers " Miséricable", ont depuis plusieurs mois pris l'habitude de manifester devant le magasin Noos localisé dans le XIX arrondissement de la capitale.

 

Les Parisiens ne sont pas les seuls à faire part de leur "ras le bol" comme l'indique le quotidien Le Figaro dans ses colonnes : "en province, la fronde est encore plus forte."

 

Notons que si, pour l'instant, le FAI ne semble pas décidé à mettre un terme à ce conflit, il va tout de même devoir répondre devant la justice dans le cadre de deux plaintes déposées les 2 et 7 février 2007 par "400 déçus du câble" .

 

Tout ce remue-ménage est provoqué par le dédain avec lequel Noos-Numéricâble traite ses clients.

 

Non seulement, la continuité du service n'est pas garantie, mais en plus la hot line est hors de prix et difficilement joignable. Enfin, si par la plus grande des chances l'utilisateur arrive, après une heure d’attente, à entrer en contact avec un 'technicien', celui-ci est souvent incapable de lui apporter une réponse convenable.

 

Signalons au passage que plusieurs de nos lecteurs se sont plaints de problèmes de facturation, ce qui met en exergue de grosses carences au niveau de la communication entre les différents services du groupe.

 

L'affaire est loin d'être terminée et les déclarations de la direction du groupe ne vont certainement pas apaiser la colère des plaignants.

 

Interrogé par nos confrère du Figaro, le câblo-opérateur se positionne comme une victime des associations : "outre le préjudice commercial considérable, elle porte atteinte à l'image et à la réputation des sociétés Numéricable et Noos" ! Oubliant par la même occasion qu'il n'y a pas de fumée sans feu...

 

Rédacteur : Thierry

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article