La course est lancée pour la quatrième licence

Publié le par Ludo

Article extrait de Distributique

Après avoir consulté la Commission consultative des radiocommunications, l'Arcep a transmis au ministre délégué à l'Industrie un projet d'appel à candidature pour l'attribution de la quatrième licence UMTS. Dans la foulée, François Loos a «décidé de proposer officiellement cette licence», estimant que la France peut accueillir un nouvel opérateur de téléphonie mobile.

 

 

 

Le prix de la 4ème et dernière licence 3G française est identique à celui des trois premières, détenues par Orange, SFR et Bouygues Telecom : 619 M€. Selon le ministre délégué, même si ce montant reste élevé, il ne sera en aucun cas revu à la baisse.

 

 

 

Le régulateur des télécoms français se réjouit de l'avancée du projet. «L'attribution de la quatrième licence 3G constituerait une évolution majeure du secteur de nature à intensifier la concurrence sur le marché des communications mobiles (...), au bénéfice du consommateur», précise-t-il dans un communiqué.

 

 

 

Déjà, Iliad et Numericable-Noos ont manifesté leur intérêt pour cette licence. Quand l'un des deux, ou tout autre opérateur, l'aura obtenu il devra la payer sur le champs et en totalité. De plus, il sera tenu de couvrir 25% de la population en deux ans et 80% en huit ans.

 

 

 

 

 

Eddye Dibar

 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article