Câble : le bout de tunnel ?

Publié le par Ludo

Article extrait de Satmag.fr

Source: Télé Câble Sat Hebdo

 

Etat d'alerte chez Noos-Numéricâble ! Le nouveau géant du câble Français essaie d'éponger la crise. Les abonnés grognent, la DGCCRF s'en mèle. C'est pour cette raison que Philippe Besnier, président du nouveau groupe, accorde une interview au magazine Télé Câble Sat Hebdo pour s'expliquer et répondre aux différents problèmes des abonnés.

 

Dans cet article, il assure que le problème de la Hotline est réglée. Le service vient d'être restructuré en quatres centres d'appel (Lyon, Tours, Maroc, Tunisie) et les agents ont reçu une nouvelle formation. Le temps d'attente est en moyenne d'une minute trente selon lui.

 

Du personnel a été ajouté dans les boutiques NOOS et le président du groupe annonce la création de points SAV dont le premier vient d'ouvrir à Lille.

 

Le centre des facturations a déménagé (passant de Amsterdam à Marne-la-vallée), ce qui explique les problèmes actuels. Mais la même règle s'applique pour tous aujourd'hui. Les 60 000 abonnés qui payaient en "terme échu" passe au "terme à échoir". Ceux qui explique pourquoi plusieurs abonnés ont payé deux abonnements en Février.

 

Les dépôts de garantie non rendus sont en train d'être envoyés (1000 par jour). Certains datent de plus de cinq ans !

 

Enfin, Philippe Besnier critique la mauvaise gestion des anciens opérateurs qui affectent la nouvelle entitée ce qui explique cet engorgement. Il assure que dans dix semaines, tout reviendra à la normale.

 

Rédacteur : Clément

uloté le bougre ! "C'est pas ma faute, c'est celle des autres...". Il devrait faire de la politique ça lui irait comme un gant : mépris et dédain vis-à-vis des clients mais aussi en ce qui concerne les anciens employés (bon nous on le savait mais là il l'affiche net !!!).

En deux mots :

soit il est habile car il met tout dans le même sac en attribuant les problèmes à la fusion avec Noos (perso je suis désolé mais les problèmes datent d'avant et n'ont rien à voir avec cette fusion),

soit il est c.. car il pige rien à ce qui se passe chez lui (mais je ne pense pas).

Publié dans Actualité

Commenter cet article