Au tour des collectivités locales de fustiger Noos-Numéricâble

Publié le par Ludo

Article extrait de PC Inpact - Marc Rees

L’AVICCA (Association des Villes et Collectivités pour les Communications électroniques et l’Audiovisuel), structure qui regroupe un grand nombre de collectivités territoriales, vient de publier une mise en garde contre l’opérateur Noos/Nulméricâble/Est Vidéo.com. Dans la ligne de mire, les déboires que rencontrent certains clients dans leurs relations avec l’opérateur.

L’association demande ainsi à Noos de « revenir à un respect des usagers du câble. Si les différentes fusions opérées expliquent une partie des problèmes, les compétences et moyens des services clients doivent être renforcés ». Restant alerte sur les promesses de l’opérateur, l'Avicca invite « toutes les collectivités câblées, interpellées par leurs habitants, à orienter les plaintes en copie à la DGCCRF ».

Elle en appelle encore au renforcement de la maintenance des réseaux pour assurer la qualité de service nécessaire. Elle invite cette fois ses sociétaires à saisir le cas échéant l’Arcep de ces dossiers. Mais ce n’est pas tout puisqu’elle exige que soient remis en place « de vrais interlocuteurs pour le dialogue avec les collectivités ; les engagements contractuels pris avec les collectivités et les obligations liées à l’occupation du domaine public doivent être respectés ; si les procédures négociées n’aboutissent pas, l’Avicca appelle les collectivités concernées à saisir les juridictions compétentes. »

Après la DGCCRF, l’Arcep et la justice, le groupement demande à ce que le CSA soit saisi, si la diffusion en numérique des chaînes locales de service public qui n’en bénéficient pas encore devait encore être repoussée.

La conclusion de ce coup de sang, oscille entre amertume et critiques acerbes : « La technologie du câble, et l’ouverture de son infrastructure de génie civil, sont des atouts considérables pour le passage au très haut débit. Cela ne doit pas être gâché par une vision à court terme, qui taillerait sans discernement dans les charges, en vue de rentabiliser une opération financière, au risque de saper la crédibilité économique et commerciale de ce secteur ». L’Avicca a pris acte et sera attentive cependant des mesures annoncées par Noos - Numéricable pour corriger ces problèmes.

 

 

 
 
 
 

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article